Sport
INFOS FLASH
Les assassins de Fatoumata SONKO arrêtés par la brigade de
gendarmerie de KEUR MASSAR... Lire la suite

Plus connu sous le nom de Mbaye, Serigne Babacar Djimera est l’un des précurseurs du mouvement ‘’navetane’’ à Keur Massar. Ancien président de la Zone 10, il est aujourd’hui conseiller municipal et président de la commission sport et loisir de la commune. Dans cet entretien accoré a keurmassar.info Mr djimera revient sur la mission qui lui est assigné et la situation du sport en général et des ‘’navetanes’’ en particulier dans la commune.


Présentez-vous à nos internautes.


Je m’appelle Serigne Babacar Djimera. Je fus le président de la zone 10 de Keur Massar et membre de l’ODCAV de Pikine. Aujourd’hui je suis conseiller municipal par la liste « Sunu Gox Sunu Askan » qui a été cocue par des citoyens Keur Massar qui ont porté ma candidature. J’assume les fonctions de président de la commission sport et loisir que le maire m’a confié et que j’essaie de faire marcher malgré les difficultés.


Quelle est la mission qui vous est assignée à la tête de cette commission ?


La commission a pour mission d’élaborer la politique sportive de la commune de KEUR Massar ce que nous avons fait en faisant des propositions à la mairie. Mais il se trouve que l’exécutif c’est le maire. Nous ne pouvons que faire des propositions, tout dépend de la volonté politique du maire à d’exécuter les élaborations les plans d’actions et les projets que nous lui proposons. Et même s’il y’a l’intention, la volonté politique qui se traduit par des actes concrets fait défaut.


Parlez-nous un peu des propositions que vous avez eu à soumettre au maire depuis vous êtes à la tête de cette commission ?


Nous avons commencé par prioriser la jeunesse scolaire qui est la frange de la population la plus importante et la plus accessible parce que déjà structurée se trouvant dans des établissements encadrés par des professeurs d’éducation physique. Nous pensons que le développement du sport passe inévitablement par la petite catégorie. C’est pourquoi nous avons privilégié le sport à l’école en essayant de réunir tous les professeurs d’éducations physique pour élaborer un programme d’animation sportive avec une diversification des disciplines sportives. Mais au finish la volonté politique réelle de l’exécution de ce projet a fait défaut. La preuve il n’y a pas de suivi. Nous ce que nous pouvons c’est élaborer des projets mais le financement, l’exécution dépend essentiellement du maire. Et la mairie dispose d’un instrument qui est le budget et qui est essentiel pour la réalisation des projets des populations. Pas des projets de la mairie.


Le mouvement ‘’navetane’’ est en souffrance à Keur Massar. Qu’est ce qui explique ce manque de considération des autorités vis- vis de ce mouvement ?


C’est vrai que le mouvement ‘’navetanes’’ souffre beaucoup ici. Keur Massar est une zone déshéritée. Il n’y a pas de stade qui permettent aux ASC d’accéder à des recettes. Les ASC se démènent avec de maigres moyens et comptent toujours sur la cotisation de quelques membres. Le théâtre elle est morte de sa belle mort au moment où on tend vers des ASC de troisième génération qui intègrent l’aspect économique.
Le problème entre les ASC et les mairies c’est toujours des problèmes de subventions. Effectivement chaque année nous votons des budgets avec des rubriques réservés à la jeunesse et c’est des millions. Au finish on se rencontre que cet argent est utilisé uniquement pour l’organisation de la finale. Le projet de réfection du terrain municipal que nous disposons traine toujours. Bref la situation est vraiment délétère et je tiens à encourager mes frères Adama Diop (président de la zone 12) et Saliou Dieng (présidents de la zone 13).
Abou Ba

Délaissé par la mairie, aucune assistance de la part des autorités, ni des institutions publiques comme privés, le mouvement ‘’navetane’’ soufre de ses innombrables maux. En prélude aux préparatifs de la saison 2016 une interview croisée avec les deux présidents de zone ( Adama Diop ; président de la zone 12 et Saliou Dieng ; président de la zone 13) a permis de faire l’Etat des lieux du sport roi dans la commune.


Absence d’infrastructures sportives


Avec 25 ASC répartis en deux zones 12 t 13 Keur Massar ne dispose pas de stade municipal. Le terrain municipal qui abritait les compétitions des ‘’navetanes’’ est dans un Etat de délabrement avancé. À tel enseigne que les navetanes se jouent depuis des années soit à Malika soit à Pikine. Pourtant un budget de 20 millions puis de 40 millions ont été voté par la municipalité pour réfectionner le terrain. D’ailleurs souligne Adama Diop « lors de notre dernière rencontre le maire avait avancé que le budget est dégagé, un promoteur habitant à Yoff aurait gagné le marché et que le travaux devraient démarrer après la fête de korité ». Cependant rien n’est encore fait. Le terrain est toujours dans son état de delabrement. Ce qui fait sortir Saliou Dieng de ses gongs « ce qui nous dérange ce sont les promesses jamais tenus. A chaque fois on nous dit que les travaux vont démarrer au finish que dalle. Ils ont meme commencer à tailler les murs une fois après ils ont tout laissé tomber » a défaut d’avoir un stade nous préférons jouer sur terrain vague cette année . » Renchérit-il
Manque de soutien : pas de subvention de la mairie, un ministre et un député fantômes!!!

 

L’accession de Moustapha Mbengue, un produit du mouvement ‘’navetane’’, à la mairie avait suscité beaucoup d’espoir. Mais le rêve s’est vite transformé en cauchemar pour les ASC de la commune qui espérait enfin bénéficier des subventions de leur municipalité. Rien de rien ! en effet, souligne le président de la zone 12 « depuis 2009 les ASC n’ont reçu aucune subvention de la mairie ». En outre « le maire nous accompagne dans l’organisation des matchs en nous assurant la sécurité chaque Week End et dans l’organisation des finales »
Pourtant la commune en plus du maire compte un député (Aissata Dia), un ministre (Fatou Tambedou) et un directeur général mais tous abonnés absents. « Le jeunesse sportif de Keur Massar ne sent pas la présence de ces autorités » argue Adama Diop. Le député Aissata Dia a eu à faire des gestes mais Me Le ministre Fatou Tambedou est vraiment inexistante dans la commun selon Saliou Dieng. Cependant poursuit le président de la zone 13 des personnalités comme Mme Diallo du Parti Rewmi et Malick Cissé de la présidence nous apportent leurs soutient chaque année c’est l’occasion de les remercier.
Abou Ba

eskmL’ESKM s’est rebiffé lors des sixième et septième journées des championnats régionaux et se relance dans la course aux Play off.
En effet après avoir concéder deux défaites de suite face à Thiossane de Pikine 3 buts à 2 et Espoir de Guédiawaye 1 but à 0. L’Esperance ainsi s’est refait une santé en battant «Kenza» de thiaroye et As Malika par le même score de 2 à 1.

sa thies2Avec 7combats pour autant de victoires Sa Thiès 2 de l’école de lutte Double Less se voit à mesure d’affronter les espoirs de l’arène. Dans un entretien accordé à keurmassar.info le tombeur de Caterpillar met en garde Boy Diamono, son prochain adversaire et défie Sock, Doumboul et Armée de « Bene Barack »

People

Vidéo : concert Assane Ndiaye à Paris, Ouzin Keita se ramasse sur le Podium

L’artiste a en effet connu une chute pour le moins inattendue alors qu’il effectuait des pas de danse rythméssur la scène où il accompagnait Sidy Di... Lire la suite

lundi, 08 janvier 2018

Portrait

Portrait : Mme Oulimata Ndoye ; 1re adjointe au maire de la commune de Keur Massar

Militante de première heure du parti Alliance de République, Mme Oulimata Ndoye est aujourd’hui la première Adjointe du m... Lire la suite

mardi, 26 juillet 2016

Faits-divers

Darou Salam Maure, Linguère : Une fillette de 2 ans meurt noyée dans une fosse septique.

Les habitants du village religieux de Darou Salam Maure sont plongés dans la tristesse et la consternation totale par le décès de la petite Moyna Aï... Lire la suite

mercredi, 10 janvier 2018

International

Burkina Faso: Une trentaine de morts dans des attaques à Ouagadougou...

Une trentaine de personnes ont été tuées vendredi dans une attaque menée contre l’état-major des forces armées du Burkina Faso à Ouagadougou, où l’a... Lire la suite

vendredi, 02 mars 2018

Pub 300 Right